Manoeuvre cynotechnique de recherche par questage

Ce weekend des 14-15 avril, une équipe cynotechnique de la Haute-Saône s’est jointe à notre antenne de Rueil-Malmaison pour des entraînements avec leurs chiens à la recherche en questage et décombres.

Dimanche matin, les exercices se sont déroulés sur un chantier de Rueil-Malmaison.

Nos vedettes

Au côté de leurs maîtres, Nathalie et Renzo de la Protection Civile de Haute-Sâone, et Xavier de notre antenne de Rueil-Malmaison, nos compagnons à quatre pattes Dusty, Fidji et Ice-Tea ont pu démontrer tous leurs talents dans la recherche de personnes.

Dusty est un berger belge malinois âgé de 10 ans. Il s’est déjà illustré dans la découvertes de personnes ensevelies à Haïti lors du séisme de 2010.

Fidji et Ice-Tea sont des labradors respectivement âgés de 7 et 5 ans. Durant les 5 dernières années, à la demande des autorités publiques, ils ont participé à près d’une trentaine de recherches opérationnelles de pistage (recherche de personnes disparues) dans les départements de la Haute-Saône et du Territoire de Belfort.

Les techniques

Même s’ils sont plus sensibles à une nature d’activité, les chiens gardent une certaine polyvalence et peuvent être amenés à participer à trois types de mission:

  • Le Questage : il s’agit pour le chien, sans longe, de ratisser un secteur déterminé de l’ordre de 100 m x 100 m et d’y rechercher toute trace de présence humaine. C’est une méthode utilisée pour la recherche en surface de personnes disparues ou égarées.
  • Le Pistage : le chien est tenu par son maître à l’aide d’une longe et, grâce à son odorat, il va rechercher une personne dont il aura, au préalable, senti un objet porté ou appartenant à ladite personne dont l’odeur caractéristique va lui servir de référence.
  • La Recherche en décombres : comme son nom l’indique, il s’agit pour le chien de repérer et de fixer/signaler des personnes pouvant être ensevelies sans pour autant pouvoir les atteindre de près. Ce seront ensuite les sauveteurs qui se chargeront de l’approche des victimes, si’il y a lieu après déblaiement.

Pour les exercices, comme dans la réalité, les chiens agissent seuls dans un secteur déterminé, pendant une durée de l’ordre de 15 à 20 minutes. Après cet effort soutenu, ils doivent se reposer ; c’est alors qu’un autre chien va prendre le relais, si nécessaire.

L’entraînement

Comme toute activité qui nécessite d’être au meilleur de sa forme, l’entraînement des chiens est essentiels. Selon nos spécialistes, pour avoir un chien pleinement opérationnel, il faut compter de l’ordre de 3 ans d’entraînement à raison d’exercices une fois par semaine.

En effet, nos chiens sont des experts dans leurs domaines : ce ne sont pas des chiens « mécanisés » ; ils réfléchissent à la manière dont ils vont gérer leur recherche, ils ont de l’initiative, mais toujours sous le contrôle de leur maître pour d’évidentes raisons de sécurité, notamment pour éviter au maximum les blessures.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

et pour terminer la journée un petit exercice de « cache de désignation » qui entraîne le chien à repérer et fixer une victime grâce à ses aboiements jusqu’à ce que son maître arrive sur les lieux.

Charger la vidéo : Exercice « cache de désignation »

 

Cliquez ici pour en apprendre davantage sur la Protection Civile des Hauts-de-Seine

Contact : Tél : 06 89 17 80 43 – Courriel :