Exercice de sécurité civile – Tunnel DUPLEX A86

Une fois par an, un exercice de sécurité est organisé dans le Duplex A86 (le tunnel qui relie Rueil-Malmaison à Vélizy) à la demande de la Préfecture des Hauts-de-Seine. Cette année, il s’est déroulé durant la nuit du 27 au 28 septembre, durant une fermeture planifiée de l’ouvrage pour minimiser la gêne aux automobilistes. Cependant le scénario était construit pour représenter une situation vers 18h, en pleine heure de pointe.
Plus de 200 personnes auront participé à cet exercice : Services de l’Etat, Pompiers, Police, CRS, SAMU, Mairies des communes impactées, Vinci-Autoroute, figurants provenant de plusieurs IFSI (Instituts de Formation en Soins Infirmiers)… ainsi que de nombreux secouristes de 3 associations agréées de sécurité civile (AASC) : la Protection Civile des Hauts de Seine, la Croix-Rouge Française et l’Ordre de Malte.

Nota : cliquer sur les vignettes des photos pour les agrandir

Top départ : Il est 22h38 et c’est l’alerte en salle d’exploitation du Duplex A86 !

Un accident impliquant deux véhicules vient de survenir dans le sens Rueil-Malmaison vers Vélizy. Immédiatement, le tronçon Rueil-Malmaison – Vaucresson du tunnel est fermé à la circulation et les équipes de sécurité de VINCI Autoroutes se rendent sur les lieux.
Pendant ce temps, les véhicules déjà engagés forment un bouchon sur l’arrière duquel un nouvel accident se produit. L’un des véhicules prend feu.

Les pompiers interviennent sur le lieu de l’incendie tandis que le SAMU se présente sur le premier accident et prend les victimes en charge. Les autres automobilistes et passagers sont évacués du tunnel et temporairement regroupés dans des endroits sécurisés. Ils seront ensuite acheminés vers un point de regroupement unique installé à Rueil-Malmaison et pris en charge par les AASC.

Mais tout avait commencé bien avant… Retour arrière.

20h30 : Séance de maquillage

S’agissant d’un exercice qui se voulait le plus réaliste possible, les figurants des IFSI se sont prêtés à des opérations de maquillage destinées à refléter la réalité des blessures : brûlures, inhalation de fumées, plaies et traumatismes…
Il était en effet nécessaire que les services de secours agissent de manière adaptée à la situation qu’ils allaient rencontrer sur le terrain.

 

21h00 : Briefing des figurants

Le Responsable de l’animation de l’exercice et le Chef d’exploitation du DUPLEX A86 expliquent aux figurants le rôle qu’ils vont avoir à jouer. Puis c’est au tour des animateurs et des observateurs de recevoir leurs instructions avant que tous ne rejoignent les lieux sur lesquels ils doivent se positionner… sans oublier d’acheminer la voiture plastron !

 

22h00 : Pendant ce temps-là, à la base de la Protection Civile de Rueil-Malmaison

C’est l’attente ! Par convention d’exercice, le temps étant contraint, il était convenu que les secouristes de la Protection Civile, de la Croix-Rouge et de l’Ordre de Malte attendraient tous ensemble l’ordre d’intervention pour se diriger vers un lieu inconnu choisi à la dernière minute par le Commandant des Opérations de Secours en fonction de la situation sur le terrain. C’est cet endroit, le point de regroupement unique, qui serait le lieu d’implantation du CADI.

Un peu de stress, beaucoup de concentration malgré tout enjointe de bonne humeur car il va falloir encore patienter un bon moment jusqu’à ce que la sonnerie fatidique du téléphone donne le signal du départ.

 

23h30 : Le téléphone sonne : En route !

Les Chefs d’équipe reçoivent l’ordre de se diriger vers un hangar situé sur la ville de Rueil-Malmaison afin d’y monter la structure d’accueil pour prendre en charge les impliqués, ces personnes qui ne sont pas blessées physiquement mais qui ont été rapidement évacuées du tunnel, laissant dans celui-ci leurs voitures et leurs effets personnels.

Les véhicules s’élancent en silence à travers la ville endormie, uniquement troublée par une multitude de fugaces feux bleus clignotants. La distance à parcourir n’est que de quelques kilomètres, le convoi ne mettra pas trop longtemps pour les franchir.

 

00h00 : Arrivée au point de regroupement unique et montage du CADI

Il est déjà minuit passé et c’est maintenant le ballet, bien rodé, des logisticiens qui, en une quinzaine de minutes, vont monter une structure d’accueil complète prête à l’emploi.

 

00h20 : Le CADI est opérationnel

Les premières personnes évacuées du tunnel arrivent au CADI où elles sont accueillies, enregistrées puis accompagnées et réconfortées par les secouristes. Le flux restera ininterrompu jusqu’à 01h20, heure de fin de l’exercice. Le CADI aura alors pris en charge les 60 personnes qui jouaient ce rôle.

 

Regards croisés 

C’était un jeu de rôles mais chacun s’est attelé à remplir très sérieusement sa mission. Témoins, ces quelques regards entre secouristes et impliqués, que l’objectif de l’appareil a subrepticement dérobés.

 

Contact : Tél : 06 89 17 80 43 – Courriel : 

Cliquez ici pour en apprendre davantage sur la Protection Civile des Hauts-de-Seine